L’art de la tribu Warli à la Grosvenor Gallery

Artkhade avec Art Media Agency

Londres, le 12 février 2013

L’art de la tribu Warli à la Grosvenor Gallery

Jusqu’au 1er mars, l’exposition « Warli Paintings » se tient à la Grosvenor Gallery de Londres. C’est la première manifestation du genre à se tenir dans la galerie.

La tribu Warli qui vit au nord de Mumbai en Inde est essentiellement composée d’agriculteurs. Leur nom vient probablement du mot « warla », qui signifie « une parcelle de terrain ». Ils parlent le dialecte Warli, qui n’a pas de forme écrite. Les arbres sont très fréquents dans les peintures Warli et représentés avec le plus grand soin, car dans les croyances Warli, les esprits aiment prendre la forme de végétaux pour se manifester. Une des rares divinités à être représentée est la déesse Palaghata. Elle est le symbole de l’abondance et de la fertilité. Son corps est composé de deux triangles inversés — pala et ghata, le mâle et la femelle. Ils symbolisent l’équilibre entre le mâle et la femelle, mais aussi l’équilibre entre l’homme et la nature. Dans tous les tableaux Warli, les deux triangles inversés représentent des corps, que ce soit d’êtres humains ou d’animaux.

Hervé Perdriolle est un collectionneur, critique d’art et conservateur. Depuis 1996, il promeut l’art tribal et folklorique indien à travers les œuvres de grands artistes contemporains.

Tags: Art Asiatique, Expositions