Tefaf 2018 : de belles ventes pour l’art premier

Artkhade

Maastricht, 23 mars 2018

/

Du 10 au 18 mars 2018, la 31e édition de la Tefaf de Maastricht, salon de l’art et des antiquités du monde, a tenu toutes ses promesses pour l’art premier.

La foire, qui présentait cette année 275 exposants, est l’un des plus grands événements de l’année et couvre plus de 7.000 ans d’histoire de l’art.

Le secteur Tribal est la dernière catégorie ouverte par les organisateurs de l’événement. Celle-ci a connu un beau succès public et commercial, notamment grâce à la présence d’enseignes prestigieuses comme Anthony Meyer (Paris) ou Donald Ellis (New York).

Parmi les belles ventes, on signalera une coupe en bois en forme d’oiseau (vers 1800) cédée 285 000 euros (Donald Ellis Gallery) ou un fragment de statue monumentale en bronze vendu 250 000 euros (Merrin Gallery). « Cette nouvelle édition de la Tefaf a répondu très positivement à mes attentes », commente le marchand Anthony Meyer. « J’ai rencontré de nouveaux clients enthousiasmés et renoué avec plusieurs anciens acheteurs. La section Tribal de la Tefaf me semble aujourd’hui arrivée à maturité avec un ensemble de 8 marchands proposant des œuvres provenant du monde entier. »

« Nous sommes particulièrement satisfaits de cette édition », précise de son côté Bernard Dulon (galerie Dulon). « Nous avons eu d'excellents contacts avec de nouveaux collectionneurs et réalisé un résultat en progression par rapport à 2017. Les objets phares que nous proposions cette année rejoignent des collections privées, comme l’appui-nuque ou la tête Lega en ivoire (ancienne collection Charles Ratton). »

/Tête Lega en ivoire (ancienne collection Charles Ratton)

Tags: Art Africain, Art Océanien, Art Amérindien, Art Précolombien, Art Asiatique, Salons & Foires